Intégration de la santé et la sécurité du travail (SST) dans des projets d’aménagement, de rénovation ou de construction

L’intégration de considérations de santé et de sécurité dans des projets d’aménagement, de rénovation ou de construction permet :

  • d'intervenir, dès les premières étapes de conception des aménagements, pour prendre en considération les enjeux de SST et d’ergonomie ;
  • de s’assurer que les aménagements futurs offriront des conditions optimales pour réduire les risques d’accidents du travail et de maladies professionnelles ;
  • de s’assurer que les aménagements futurs seront bien adaptés aux exigences de confort et de qualité du travail du personnel ;
  • de rentabiliser les coûts de construction en considérant à la fois les besoins des usagers et les activités de travail du personnel  ;
  • d'éviter de nombreux coûts de correction une fois la construction terminée.

Le projet peut concerner un service particulier (unité de soins, laboratoire, service alimentaire, etc.) ou l’ensemble d’un bâtiment. Dans tous les cas, il y a un ou des comités qui définissent les orientations et les objectifs du projet auxquels les intervenants techniques souscriront.  Dans des projets d’envergure, il peut y avoir plusieurs comités que l’on appellera « comités d’utilisateurs » pouvant être chapeautés par un comité de pilotage.  Ce dernier coordonne l’ensemble des travaux et est généralement responsable de la gestion administrative du projet.

Comités d’utilisateurs

Il est recommandé de former des comités d’utilisateurs par service ou par thème.  Par exemple si le projet touche un seul service, un seul comité d’utilisateur sera nécessaire.  Ces comités :

  • peuvent être formés d’un chargé de projet, des cadres et des représentants des travailleurs, d’un responsable SST et d’un ou des concepteurs ;
  • s’assurent de la prise en considération des questions de SST et de fonctionnalité dans les projets de rénovation/construction de l’établissement et en font rapport ;
  • fournissent aux concepteurs les informations utiles sur les fonctionnements existants et donnent un avis sur les propositions d’aménagement futur.

Implications

La démarche de prévention en SST avec implication des utilisateurs doit se réaliser à toutes les étapes du projet, c’est-à-dire, à partir des premières réflexions et de l’analyse préliminaire jusqu’à la réalisation des travaux.  L’implication des travailleurs, bien qu’importante dès le début, est essentielle lorsque vient le temps d’élaborer les détails des lieux à concevoir.

Consultation

Des personnes clés doivent être consultées et faire partie des comités de projets.  Cette consultation doit s’articuler autour des différents enjeux, que ce soit par rapport aux types de dangers (ex. : mobilisation de patients, risques chimiques ou infectieux, sécurité des machines, etc.) ou au caractère fonctionnel de l’environnement de travail. 

Les concepteurs, le chargé de projet ou le préventionniste ont la responsabilité de s’assurer que les personnes consultées comprennent les propositions des concepteurs afin d’être en mesures de confirmer le respect de leurs besoins ou s’il y a lieu de bonifier ou de corriger.  La simulation des activités de travail est un moyen privilégié à faire avec eux.

Validation

La simulation des activités de travail doit être planifiée en identifiant les activités de travail les plus courantes et les plus exigeantes.  Selon la complexité du projet, elle peut se faire à partir de plans seulement mais aussi au moyen de maquettes ou même d’une reproduction grandeur réelle des futurs lieux. Simuler les aménagements en dimension réelle permet au personnel de valider les propositions et de les amender, si nécessaire.

D’autres moyens de validation pourront également être utiles :

  • Analyse des installations existantes
  • Recherche documentaire (normes, guide, etc.)
  • Visites de sites de références

Pour terminer, il est important de souligner que :

  • Chaque projet est unique et exige une réflexion pour adapter la démarche au contexte;
  • Le responsable du projet, les services techniques et les professionnels doivent adhérer à cette démarche où la consultation prend une place relativement importante dans le projet;
  • Une surveillance rigoureuse du chantier est nécessaire pour s’assurer que la construction respecte les directives d’aménagement retenues.

Retour au dossier Ergonomie, aménagement et organisation du travail