Text Resize

-A +A

Foire aux questions

1 - Dois-je vérifier mon échelle au moins une fois par semaine ?

Il faut inspecter son échelle avant chaque utilisation, alors la fréquence de l’inspection hebdomadaire n’est pas une règle en soi. Bien évidemment, il faut procéder à l’inspection avant la mise en place de l’échelle  et s’être assuré au préalable qu’elle convient bien à la tâche.

2 - Si mon échelle a une petite fissure, puis-je moi-même la réparer temporairement afin de l’utiliser ?

Il n’est pas recommandé de procéder à une telle réparation, même temporairement. En effet, la structure de l’échelle est altérée et il est impossible de connaître la résistance résiduelle de la structure. Procéder soi-même à la réparation est donc risquée.

3 - Est-ce que je peux peindre mon échelle ?

Il n’est pas recommandé de peindre son échelle soi-même. En effet, la peinture peut altérer ses propriétés (ex : la rendre conductible ou inflammable). De plus, elle pourrait camoufler des défectuosités potentielles. Mentionnons que pour les équipements en fibre de verre ou en bois, les propriétés d’amorçage pourraient être modifiées. Si votre échelle est en bois et que vous voulez la protéger des intempéries, validez avec votre fournisseur les possibilités qui s’offrent à vous.

4 - Est-ce que je peux sur un escabeau m’étirer jusqu’à concurrence d’un mètre sur le côté ou sur le haut ?

Non, il n’est pas recommandé de s’étirer hors de l’escabeau afin d’atteindre ou de travailler sur des objets éloignés. Dans ce cas de figure, il est recommandé de plutôt descendre de l’escabeau, de le déplacer en le rapprochant du lieu du travail à effectuer s’il y a lieu et de procéder au travail.

5 - Sur une échelle à coulisses, est ce que je peux dépasser le 3e barreau avant la fin de l’échelle ?

Non, il est d’usage de ne pas le dépasser, ce qui fait consensus chez les fournisseurs de ce type d’équipement. En effet, dans ce cas, un effet de levier peut se produire, ce qui provoquera le basculement ou le renversement de l’échelle.

6 - À quelle distance le pied de l’échelle doit-il  être éloigné du plan d’appui ?

Le pied de l’échelle doit être éloigné du plan d’appui d’une distance comprise entre le quart et le tiers de la longueur de l’échelle entre ses points d’appui. Positionné ainsi, les pieds de l’échelle offre une résistance qui est maximale au glissement.

Quand l’inclinaison de l’échelle est plus accentuée, il y a davantage de risques de chute pour son utilisateur, ce qui est donc à éviter.

Mentionnons que la résistance au glissement est variable car beaucoup d’éléments ont une influence sur elle, comme par exemple le poids de l’échelle, de son utilisateur et de ses outils de travail, le type et l’état de patins antidérapants de l’échelle et aussi la nature et l’état du sol où a été érigée l’échelle, de même que la manière dont elle l’a été.

7 - Qu’est ce que la règle des 3 points d’appui ?

C’est la règle de toujours avoir deux pieds et une main ou un pied et deux mains sur l’échelle lorsqu'on monte ou descend celle-ci. Cette règle doit être respectée en tout temps. Elle vise à garantir une meilleure stabilité aux utilisateurs.

8 - Peut-on s’asseoir dans un escabeau ou sur un escabeau ?

Un escabeau n’est pas conçu pour ce faire. Il ne faut pas s’asseoir, ni se tenir debout au-dessus de l’avant-dernière marche du haut, sur les entretoises, sur le plateau ou encore sur la tablette porte-outils. Il ne doit pas servir non plus de plate-forme de travail ou de plancher d’échafaudage improvisé.

9 - De quelle distance une échelle doit-elle dépasser de la ligne de toit si elle doit servir de moyen d’accès ?

Si on utilise une échelle pour accéder à un toit, le haut de l’échelle doit dépasser la ligne du toit d’au moins trois pieds, mais d’au plus quatre pieds.

10 - Puis-je m’asseoir ou rester debout sur le plateau d’un escabeau et si oui, pour combien de temps ?

En aucun cas, cette méthode de travail n’est recommandée et ce pour quelque durée que ce soit, même pour des travaux dont la durée n’excède pas 10 minutes.

11 - Pour quelle durée de travaux une échelle ou un escabeau peuvent-ils être utilisés ?

Une échelle ou un escabeau ne devrait  servir que pour des travaux de courte durée ou d’une durée inférieure à une heure. Sinon, il y aurait lieu de se questionner sur l’utilisation d’un échafaudage ou une nacelle, qui pourrait davantage convenir.

12 -Quand devrais-je être attaché lorsque j’exécute un travail en hauteur ?

Il est exigé de s’arrimer au moyen d’un harnais de sécurité lorsque le travail doit être effectué à une hauteur de 3 mètres (10 pieds) ou plus du sol (RSST,  Art. 346) ou lorsque le travail requiert l’emploi des deux mains.

13 - Quelles sont les longueurs minimum de chevauchement du plan coulissant sur le plan de soutien d’une échelle à  coulisse ?

Il faut toujours consulter les notices du fabricant de l’échelle à coulisse pour connaître précisément les longueurs minimum de chevauchement spécifique à celle que vous utilisez.

Par exemple, à titre indicatif, le manufacturier Featherlite mentionne les données suivantes :
 

Grandeur de l’échelle

Chevauchement requis

Jusqu’à 32 pi inclusivement 

3 pi

De 32 à 36 pi inclusivement

4 pi

De 36 à 48 pi inclusivement

5 pi

Plus de 48 pi

6 pi

Sources : Featherlite

14 - Quels éléments doit-on prendre en compte pour déterminer la capacité nominale d’une échelle ?

Il faut tenir compte bien évidemment du poids de l’utilisateur (vêtements compris) de l’échelle mais également de ses outils et de tout matériau qu’il a à manipuler.

15 - Quels sont les avantages et les inconvénients des échelles transformables ?

Il faut tenir compte type d’échelles offre 2 ou 3 plans qui peuvent être modulés en fonction des besoins de l’utilisateur et du travail à faire. On peut leur faire prendre la forme d’échelle droite, escabeau double, échafaud ou échelle d’escalier (ex. elles permettent le rattrapage de niveau). En général, elles sont compactes, donc faciles à ranger et à transporter. Bien évidemment, différents styles et grandeurs sont sur le marché. Une étiquette sur l’échelle devrait être présente et illustrer les configurations possibles avec cette dernière. Aucune autre configuration ne devrait être adoptée par les utilisateurs.

Les systèmes d’articulations sont propres à chaque manufacturier. De ce fait, il faut prêter une attention particulière au design, à la fiabilité et à la convivialité de ces dispositifs car ce sont eux qui vont permettre d’adopter les configurations désirées et de verrouiller ces derrières. Il faudrait veiller à valider que l’enclenchement se fasse bien et facilement et que le dispositif soit fiable. Par ailleurs, il faut s’assurer qu’une indication visuelle claire existe de manière à savoir si l’articulation est verrouillée ou non. L’utilisateur d’un tel type d’échelles devrait se familiariser avec les recommandations du manufacturier avant l’usage.
Toujours en lien avec les systèmes d’articulations, il faut veiller à ne pas permettre à des contaminants de se loger à l’intérieur car cela pourrait altérer leur fonctionnement. Ils requièrent une lubrification périodique à faire selon les recommandations du manufacturier.

En aucun cas, l’utilisateur ne devrait procéder à un déverrouillage d’une ou plusieurs des articulations d’une telle échelle ou à les ajuster lorsqu’il est dans l’échelle, en plus de respecter les règles d’utilisation habituelles d’une échelle.

16 - Puis-je redresser un ou des montants d’échelle ?

Si le(s) montant(s) requière(nt) d’être redressé(s),  c’est que la matière qui constitue l’échelle en soi a été pliée et a donc été exposée à des contraintes mécaniques et des efforts excessifs. De ce fait, on peut en conclure que la résistance de l’échelle a été affaiblie. Aussi  des montants d’échelle pliés ou tordus ne doivent jamais être redressés. Dès que vous notez des montants d’échelle pliés ou tordus, vous devriez en informer votre gestionnaire et vos collègues concernés et retirer l’échelle concernée du service.

17 - Comment entretenir les échelles en fibre de verre ?

Les échelles en fibre de verre ont des propriétés diélectriques. Afin que ces propriétés soient conservées, il faut nettoyer ce type d’échelles d’une manière appropriée. Suivre les recommandations de votre fournisseur est un incontournable. En général, un nettoyage périodique à l’eau savonneuse est prescrit, de même qu’un cirage. Le cirage vise à bloquer les infiltrations d’eau et de saleté dans les égratignures ou les perforations. Si cela se produisait, les propriétés diélectriques en surface de l’échelle pourraient être diminuées. En général, une cire en pâte pour l’extérieur de bonne qualité est recommandée.


Pour en savoir plus

Contactez le conseiller attitré à votre établissement ou la responsable du programme :
Valérie Hensley

  • téléphone : 514 253-6871, poste 255
  • courriel : vhensley@asstsas.qc.ca

Retour vers le dossier thématique Échelles et escabeaux