Text Resize

-A +A

Approche relationnelle de soins - Programme de formation aux formateurs

1.Contexte

La formation Approche relationnelle de soins de l’ASSTSAS s’inscrit dans un contexte de projet organisationnel. Elle vise à soutenir les établissements et, plus directement, à outiller les soignants qui interviennent auprès de personnes vieillissantes présentant des symptômes comportementaux et psychologiques de la démence (SCPD).  
 
L’ASSTSAS offre un programme de formation de formateurs à l’Approche relationnelle de soins visant à assurer de meilleures conditions d’exécution des tâches de soins, tant au plan physique que psychologique.
 
Grâce à des informations théoriques, mais surtout à partir de pratiques formatives avec des résidents, des éléments de santé et de sécurité du travail sont intégrés dans le quotidien des soins.
 
Ce document présente la pédagogie et le contenu de la formation, les conditions favorisant l’implantation des concepts de la formation, le choix du chargé de projet et des formateurs ainsi que les différentes étapes d’un projet de formation.

2. Pédagogie et contenu
3. Conditions favorisant l'implantation des concepts de la formation
4. Choix d'un chargé de projet
5. Choix des formateurs
6. La formation des formateurs
7. Étapes d'un projet de formation
8. Tarification
9. Références

2. Pédagogie et contenu

La pédagogie expérientielle de cette formation vise l’acquisition, non seulement de savoir-faire, mais aussi d’importants savoir-être. Elle utilise trois méthodes : l’exposé théorique, la démonstration et le compagnonnage.

Des exposés théoriques
Les participants assistent à des exposés théoriques en salle de classe et d’animations leur font découvrir les notions.

  • Présentation et introduction
    • Performance du soignant
    • Adaptabilité  
  • Difficultés rencontrées avec les résidents
  • Règles de base de l'approche
    • Ne pas faire à la place
    • Tout soin est d’abord une relation
  • Traitements des informations
    • Voies d’entrée et de sortie
    • Traitement des informations tactiles
    • Schéma corporel et perception des émotions
    • Mémoires
  • Principes de l'approche relationnelle
  • Reconnaissance des feedbacks
  • Regard
  • Communication verbale
  • Méthode pour faire relâcher les rétractions
  • Effets psychologiques dans la communication
  • Philosophie de soins de l'humanitude
  • Vivre et mourir debout
  • Règles de l'art et attribution du soin

Des démonstrations
Les participants assistent à des soins d’hygiène réels de résidents. Ces démonstrations les exposent aux principes théoriques. Lors du retour en classe, les participants commentent l’application du contenu théorique en contexte réel. Le formateur invite les participants à formuler des objectifs et des stratégies d’exécution de tâches spécifiques au résident. Le fruit des réflexions sera communiqué à l’équipe soignante dans le but de bonifier les plans d’intervention.  
 
Du compagnonnage
Le formateur assiste chaque participant au cours de ses tâches réelles et, suite au soin, lui donne du feed-back afin de guider son apprentissage. Le formateur invite aussi le participant à formuler des objectifs et des stratégies d’exécution de tâche spécifiques au résident, dans le but de bonifier les plans d’intervention. Un préposé supplémentaire est présent sur l’unité de soins afin de rattraper les retards qui découlent des moments de discussion entre le formateur et le participant.  

3. Conditions favorisant l'implantation des concepts de la formation

Selon l’étude réalisée par des chercheurs de l’Université Laval1, les établissements ayant réussi l’implantation de l’Approche avaient mis en place certaines conditions.

Avant la formation

  • Le projet est endossé par la direction et s’inscrit dans les orientations de l’établissement.
  • L’établissement souhaite changer les méthodes de travail pour le soin d’hygiène et est prêt à soutenir la transition vers de nouvelles façons de faire.
  • Le personnel est stable, tant les gestionnaires que les chefs d’unité, le chargé de projet et les formateurs.
  • L’établissement possède les ressources financières et humaines pour s’engager à moyen terme dans un plan de formation de tout le personnel soignant.
  • Le personnel soignant est formé aux PDSB (Principes pour le déplacement sécuritaire des bénéficiaires) et participe aux suivis.

 En cours de formation

  • Avant chaque session, les formateurs sont libérés pour se préparer et organiser le matériel et la salle de formation.
  • Après chaque session, les formateurs sont libérés pour dresser le bilan, partager les expériences et planifier les prochaines formations.
  • Le Service de la liste de rappel collabore à la planification des horaires (libération des participants lors de la formation et ajout de personnel durant l’étape du compagnonnage).

1 BELLEMARE, M., TRUDEL, L., DESROSIERS, J., VIAU-GUAY, A. 2014. L’Approche relationnelle de soins dans les CHSLD : mieux comprendre son implantation et explorer son impact. Rapport de recherche R-857. IRSST.           

4. Choix d'un chargé de projet

Le chargé de projet est à l’emploi de l’établissement. Il est responsable du déroulement du projet de formation à l’Approche. Il participe à la formation de base. Puis, il participe (sera accrédité) ou non (ne sera pas accrédité) à la formation des formateurs. Selon le rôle que lui assigne l’établissement, il enseigne des sections ou l’ensemble de la formation, ou encore il soutient les autres formateurs.

Qualité et dispositions recherchées chez un chargé de projet

Bien informé des grandes orientations de l’organisation ou, encore, en mesure d’obtenir rapidement des réponses concernant certaines décisions. Par exemple, il peut expliquer aux soignants les services offerts à la clientèle et les façons privilégiées pour les donner2.

  • En lien direct avec le responsable de la formation ou le responsable de la liste de rappel pour accéder aux horaires du personnel et demander des remplacements. 
  • À l’aise pour communiquer.
  • Prêt à faire des toilettes de résidents, tant dans le cadre de sa propre formation que comme activité de suivi auprès des soignants.  Disponible pour répondre aux questions, soutenir le formateur, pallier les imprévus en cours de formation.
  • Habile pour donner des soins de base, s’il n’est pas lui-même soignant (ex. : méthodes de travail, utilisation des équipements).
  • Compréhension de la réalité des soins sous divers angles.

Le chargé de projet consacre formellement une partie de son horaire à l’Approche. Ainsi, il dispose de temps pour assumer ses rôles :

Rôles du chargé de projet

  • Planifier et coordonner les formations
  • Établir la liste des personnes à former et constituer les groupes
  • S’occuper de la logistique des formations (ex. : réservation des locaux, des équipements)
  • « Réserver » les résidents pour les démonstrations : aviser le personnel des unités et communiquer, au besoin, avec les familles
  • Soutenir les formateurs au cours de la préparation de leurs sessions et, au besoin, les assister lors de la formation
  • Outiller les formateurs au plan pédagogique, au besoin
  • Soutenir l’expérience émotive vécue par les formateurs
  • Participer à l’évaluation de la compétence des candidats formateurs
  • Être présent sur tous les quarts de travail et dans les différentes installations, au besoin
  • Assurer le suivi auprès des participants formés
  • Assurer le suivi des commentaires recueillis lors de la rencontre de consolidation (fin de la formation de base) et les réponses de l’établissement à propos de l’organisation du travail, des équipements, des aménagements 
  • Promouvoir la philosophie de l’Approche et l’inscrire dans le contexte global de l’organisation
  • Établir des liens entre les gestionnaires pour uniformiser les pratiques des unités et des sites
  • Permettre aux gestionnaires de s’approprier des éléments de contenu de l’Approche pour assurer l’intégration des acquis et favoriser le travail d’équipe

2LAROCHELLE, D., BUISSIÈRES, F. « L’approche relationnelle de soins : tout un défi! »; Objectif prévention; Vol 29 no 4, 2006, p. 19-21.

5. Choix des formateurs

Dans le groupe de base, certains candidats formateurs ont préalablement été choisis par l’établissement pour devenir formateurs. Ils ont été nommés en fonction de différents critères :

  • Orientation du projet dans lequel s’inscrit le programme de formation
  • Crédibilité des candidats aux yeux des personnes qui recevront la formation
  • Capacité à assumer le rôle informel de personne-ressource dévolu par les participants à leur formateur suite à une formation
  • Culture et structure organisationnelles spécifiques à chaque établissement et installations

Un processus et des critères de sélection sont proposés à l’établissement pour choisir les personnes qui deviendront formateurs.
 
Processus de sélection
 
À la suite d’un affichage (exemple à l’annexe 1), il est suggéré d’adopter un processus de sélection transparent. Puisque le projet de formation résulte d’une entente paritaire, il est fortement conseillé que ce processus soit connu et accepté par les syndicats.  
 
L’adhésion aux concepts de l’Approche est facilitée lorsque les participants s’identifient à un formateur du même titre d’emploi que le leur. Ainsi, former des duos de formateurs en jumelant un préposé à un professionnel est gagnant et permet de miser sur les forces de chacun.
 
Être formateur PDSB n’est pas une exigence préalable pour devenir formateur à l’Approche.  Cependant, le candidat formateur doit posséder une attestation de formation PDSB (formation de travailleur).
 
Qualités récherchées
 
Devenir formateur implique d’enseigner des contenus théoriques, de réaliser des démonstrations et du compagnonnage et d’agir comme modèle auprès de ses collègues. Le formateur n’a pas à démontrer comment « exécuter un soin, une tâche », mais bien comment « établir une relation au cours d’un soin » dans le respect des principes et des valeurs de l’Approche.
 
Le formateur soutient ses collègues dans l’intégration des nouveaux outils pour améliorer les conditions d’exécution des soins.
 
Pour cela, il doit posséder plusieurs qualités. La formation de formateurs vise à parfaire les habiletés des personnes.

  • Motivation à s’investir pour aider ses collègues à améliorer leur approche auprès des résidents 
  • Autonomie et sens de l’organisation
  • Capacité d’adaptation
  • Confiance en soi
  • Confiance dans les autres
  • Facilité à s’exprimer devant un groupe
  • Capacité d’écoute
  • Sens de l’observation
  • Facilité à diriger une discussion en fonction d’un objectif
  • Capacité à accepter les propositions des autres
  • Capacité à gérer la complexité, l’incertitude et l’ambiguïté
  • Rassembleur, leader

6. La formation des formateurs

La formation des formateurs se déroule en quatre étapes.

 Le jumelage d’installations est possible (maximum trois).

Étapes Libération
1Formation de base (max 8 participants)
Le conseiller de l’ASSTSAS enseigne dans l’établissement la formation Approche relationnelle de soins à un groupe de base composé au maximum de 8 participants, incluant le chargé de projet et les candidats formateurs.
Les participants proviennent d’au maximum 3 installations différentes.
 
Lors de la rencontre de consolidation animée par le conseiller de l’ASSTSAS, les participants évaluent la formation reçue. Les membres des directions et des syndicats concernés par le projet sont invités à se joindre au groupe. Ainsi, ils entendent les améliorations des situations de soins vécues par les participants et les besoins en termes de changements organisationnels souhaités.
 
Théorie et démonstrations : 2 jours
Compagnonnage : 2 soins par participant (non libéré) et 1 personne en surplus sur l’unité
Rencontre de consolidation : 0,5 jour
2,5 jours
2Formation des formateurs (max 6 formateurs incluant le chargé de projet s’il devient formateur) (max 6 formateurs + le chargé de projet s’il ne devient pas formateur)
Le conseiller de l’ASSTSAS dirige le cheminement des candidats formateurs afin qu’ils maîtrisent les contenus théoriques et pratiques et développent leurs habiletés à exercer les différents rôles.  
3 jours
3Expérimentation de la formation de base
Pour cette première expérience de formation, il est recommandé que les candidats formateurs enseignent à deux à un groupe de 6 à 8 personnes. Ils sont supervisés par le chargé de projet de l’établissement (la notion de supervision n’entraîne pas nécessairement la présence à toutes les activités de l’expérimentation).
 
Le conseiller de l’ASSTSAS n’est pas présent dans l’établissement. Il est toutefois disponible pour du soutien téléphonique ou électronique.
2,5 jours
4Accréditation des formateurs
Le conseiller de l’ASSTSAS anime une rencontre permettant un retour sur l’expérimentation, une discussion sur les méthodes de suivi et l’évaluation des aptitudes des candidats en vue de leur accréditation. Le chargé de projet fait part de son appréciation de la compétence de chacun des candidats formateurs au conseiller de l’ASSTSAS.
1 jour

7. Étapes d'un projet de formation

  1. Demande écrite paritaire provenant de l’établissement et sollicitant la collaboration d’un conseiller de l’ASSTSAS pour une formation. - Le conseiller de l’ASSTSAS rencontre les directions, les syndicats et les chefs d’unité de l’établissement pour discuter des modalités du projet.
  2. Signature du contrat de formation entre l’ASSTSAS et l’établissement
  3. Choix, par l’établissement, d’un chargé de projet.
  4. Choix, par l’établissement, des formateurs internes, dans les différentes installations (maximum 3 installations).
  5. Formation de base et formation de formateurs données par le conseiller de l’ASSTSAS.
  6. Formation de base donnée par les candidats formateurs de l’établissement à leurs collègues.
  7. Accréditation des candidats formateurs par l’ASSTSAS.
  8. Poursuite des formations de base par les formateurs internes.
  9. Suivi, par le conseiller de l’ASSTSAS, selon les besoins identifiés par l’établissement.

8. Tarification

Formation en établissement : 3 400 $, incluant :

  • Formation d’un groupe de base (8 pers.)
  • Formation des candidats formateurs (6 pers.)
  • Frais de déplacement du conseiller de l’ASSTSAS (km, repas, hébergement)
  • Fichier des vidéos
  • Un cahier du participant pour chaque personne présente dans le groupe de base
  • Un guide du formateur pour chaque personne présente à la formation de formateur.

Suites de la formation en établissement :
 
Lorsque la formation est donnée selon les standards de formation de l’ASSTSAS, le formateur accrédité peut demander l’émission d’une attestation de formation pour ses participants au coût de 2 $ chacune.
 
Il est possible d’acheter les cahiers du participant à 5 $ l’unité ou de payer un droit de reproduction de 50 $ pour une période de deux ans.  

9. Références

  • BELLEMARE, M., TRUDEL, L., DESROSIERS, J., VIAU-GUAY, A. 2014. L’Approche relationnelle de soins dans les CHSLD : mieux comprendre son implantation et explorer son impact. Rapport de recherche R-857. IRSST.
  • BELLEMARE, M., TRUDEL, L., VIAU-GUAY, A., GUYON, A.-C., FEILLOU, I. DESROSIERS, J. GODI, M.-J. 2013. « Réaliser des « soins relationnels » à la suite d’une formation en établissement de soins de longue durée : quelles sont les conditions favorables? ». Comptes rendus du 50e Congrès de la Société d’Ergonomie de Langue Française (SELF), Paris, 28 au 30 août 2013.
  • LAROCHELLE, D., BUISSIÈRES, F; « L’approche relationnelle de soins : tout un défi! »; Objectif prévention; Vol 29 no 4, 2006, p. 19-21.
  • OP. Vol 39 no 1. Dossier « L’approche relationnelle de soins est bonne pour la SST ». Février 2016

Annexe