Text Resize

-A +A

Protection respiratoire - Foire aux questions

Consultez les réponses aux questions les plus fréquemment posées sur la protection respiratoire, que ce soit contre les risques biologiques et les infections ou contre les risques chimiques.

Cliquez sur la question pour afficher la réponse correspondante.

 

Essais d’ajustement - Volet pour les utilisateurs des appareils de protection respiratoire (APR) N95

 

  1. Pourquoi faire un essai d’ajustement (fit test) pour les APR N95 ?
  2. Quelles sont les consignes qui devraient être données aux travailleurs avant qu’ils ne se présentent à la période d’essai d’ajustement ?
  3. Quels types d’APR N95 dois-je utiliser ?
  4. Quelles sont les étapes testées d’un essai d’ajustement ?
  5. Pourquoi est-il nécessaire de réaliser une vérification de l’étanchéité en pression positive et négative à chaque fois qu’un APR N95 doit être porté ?

 

Essais d’ajustement : volet ajusteur/formateur

 

  1. Que doivent savoir vos utilisateurs sur la méthode à suivre pour mettre et enlever l’APR N95 ?
  2. Que faire en cas d’échec à un essai d’ajustement ?
  3. Que faire lorsqu’aucun modèle ne semble fonctionner pour un utilisateur ?
  4. Questions concernant les solutions pour essais d’ajustement (Bitrex ou saccharine)
  5. Peut-on demander à un utilisateur de tirer sur les courroies du N95 afin de les raccourcir ?

 

Essais d’ajustement : volet administrateurs du programme de protection respiratoire

 

  1. Quelles compétences devraient maîtriser un ajusteur/formateur ?
  2. À quelle fréquence devrait-on faire des essais d’ajustement ?
  3. Devrait-on effectuer un test d’ajustement sur une femme enceinte ?
  4. Que faire si l’inventaire d’APR jetables est insuffisant, après avoir considéré toutes les mesures telles que les mesures d’ingénierie (ex. : salle d’isolement) et administratives (ex. : cohorte des clients) et l’approvisionnement avec d’autres APR ?

En résumé


Si vous êtes dans une situation de travail qui implique l’affectation d’une travailleuse enceinte à une tâche qui requiert le port d’un APR, assurez-vous d’avoir préalablement examiné l’ensemble de la situation de travail afin de valider si ce choix est nécessaire et sécuritaire. Avant d’assigner une femme enceinte à la tâche en question, ou si vous, ou la travailleuse enceinte, avez un doute, adressez-vous au service de santé de votre établissement afin de valider les différentes options.

Rappelons que toute travailleuse enceinte qui croit que son travail comporte un danger pour sa santé ou pour celle de l’enfant à naître peut consulter son médecin, lui décrire son travail et lui demander de remplir le « Certificat visant le retrait préventif et l'affectation de la travailleuse enceinte ou qui allaite » afin de valider les conditions sécuritaires dans lesquelles son travail peut être effectué et pour lever tout doute le cas échéant.