asstsas

Text Resize

-A +A

Premiers soins et premiers secours - ORG

 Maintenez à jour votre programme de premiers secours et de premiers soins

Tout travailleur victime d’une lésion ou souffrant d’un malaise sur son lieu du travail doit obtenir l’assistance d’un intervenant qualifié de façon à prévenir l’aggravation de son état ou de sa blessure. Le Règlement sur les normes minimales de premiers secours et de premiers soins définit les règles à suivre.

Toutefois, les établissements de santé où il y a du personnel médical ou infirmier qualifié pour donner les premiers secours nécessaires aux travailleurs de l’établissement ne sont pas soumis à ce règlement. L’employeur d’un établissement du réseau de la santé et des services sociaux (RSSS) conserve cependant la responsabilité de fournir les premiers secours et premiers soins à un travailleur qui se blesse dans son établissement. Il doit s’assurer de la disponibilité en tout temps de ce personnel qualifié ou de secouristes ayant une formation reconnue. Il doit aussi prévoir un système de communication pour joindre rapidement les secouristes à l’interne ainsi que les services externes d’urgence (911, centre antipoison, etc.) en cas de besoin.

Comment s'organiser efficacement ?

Besoins

Les besoins en secouristes, en trousses et en locaux doivent être évalués afin de se conformer aux exigences du Règlement sur les normes minimales de premiers secours et de premiers soins.

Trousse de premiers secours

L’employeur doit s’assurer que le contenu obligatoire de chacune de ses trousses soit conforme à la nouvelle norme CAN/CSA Z1220-17 sur les trousses de premiers secours. Cette modification entre en vigueur le 17 mars 2021. Voir les informations de la CNESST.

Le contenu de la trousse de premiers secours est dorénavant déterminé en fonction des risques présents dans le milieu de travail. Par exemple, un milieu de travail à risque faible ou modéré optera pour la trousse de base, tandis qu’un milieu de travail à risque élevé choisira la trousse intermédiaire. C’est à l’employeur que revient la responsabilité d’évaluer le niveau de risque de son milieu de travail. Dans le RSSS, une grande majorité des milieux de travail se situe plutôt à un niveau de risque faible ou modéré.

Les responsables des établissements sont appelés à examiner leurs trousses afin de déterminer quels articles doivent y être ajoutés pour les rendre conformes. Une quantité minimale est requise de chaque article dans les trousses, elle varie selon le nombre de travailleurs par quart de travail.

Si nécessaire, l’employeur doit acquérir des trousses de premiers secours conformes ou simplement ajouter le matériel manquant aux trousses déjà en place. De plus, il n’est pas nécessaire de remplacer les trousses tous les 3 ans. Toutefois, leur entretien régulier est requis. Aucun fournisseur n’est reconnu par la CNESST pour vendre les trousses de premiers secours. Aucune garantie ni certification de conformité ne sont requises pour le contenu de la trousse de premiers secours.

Les trousses doivent être situées à des endroits stratégiques de l’établissement. Elles doivent être facile d’accès, le plus près possible des lieux de travail et disponibles en tout temps. Un affichage approprié doit permettre de les localiser rapidement. Les trousses doivent être maintenues propres, complètes et en bon état.

Si l’employeur met à la disposition des travailleurs une flotte de véhicules pour leur déplacement dans des lieux où il n’y a aucune trousse, les véhicules doivent être munis d’une trousse contenant le matériel cité à l’article 5 du Règlement.

Travail isolé

Les tâches demandant un travail isolé sont également identifiées par titre d’emploi et des procédures sont établies pour assurer un contact permanent avec l’employé concerné.

Secouristes

Au moins un secouriste doit être présent par quart de travail auquel sont affectés 50 travailleurs ou moins. Un secouriste supplémentaire doit être présent pour chaque centaine ou fraction de centaines de travailleurs additionnelle affectés à ce même quart de travail. L’employeur doit désigner les personnes qui seront les secouristes et les inscrire à une formation auprès d’un organisme reconnu par la CNESST.

Le secouriste :

  • Est détenteur d’un certificat valide de secouriste (durée 3 ans)
  • Exerce des fonctions dont la nature lui permet d’intervenir rapidement et efficacement

Les coordonnées du ou des secouristes doivent être accessibles en tout temps. Un système de communication doit être prévu pour joindre rapidement les secouristes à l’interne ainsi que les services externes d’urgence en cas de besoin.

Les locaux

Un local conforme doit être mis à la disposition des secouristes dans les établissements de 100 travailleurs et plus. Ce local doit être équipé notamment :

  • D'une civière
  • D'une table et de deux chaises
  • De savon et de brosses à ongles
  • D'essuie-mains en papier
  • Au minimum, du contenu de la trousse prévu au Règlement

Registre

Mettre un registre des premiers secours et des premiers soins dans chaque trousse pour consigner les informations exigées par la réglementation lors de chaque intervention :

  • Nom du secouriste
  • Nom du travailleur blessé
  • Date et heure
  • Description de la blessure ou du malaise
  • Nature des premiers secours dispensés

Évacuation et transport

Même s’il ne s’agit pas d’une exigence réglementaire pour notre secteur, l’établissement devrait également mettre en place un protocole d’évacuation, de transport et d’accompagnement des personnes blessées.

 

 

Pour en savoir plus

Pour toute information sur notre offre de services, contactez le conseiller attitré à votre établissement ou la responsable du programme
Annie Boulianne.