Fentanyl : mesures préventives pour les techniciens ambulanciers et les premiers répondants

Mars 2018


Le fentanyl est un analgésique opioïde synthétisé pour la première fois en Belgique vers la fin des années 1950. Son potentiel analgésique vaut environ 100 fois celui de la morphine. Il a été introduit dans la pratique médicale dans les années 1960 sous forme d’anesthésique intraveineux. Le fentanyl qu’on retrouve sur le marché des drogues illicites provient soit du détournement du produit pharmaceutique, soit de la synthèse dans des laboratoires clandestins. Le fentanyl et ses analogues, produits ou obtenus de façon illicite, sont utilisés comme substituts à l’héroïne ou sont ajoutés à d’autres drogues comme l’héroïne ou la cocaïne. Comme il est plus puissant, le fentanyl est plus susceptible de causer des surdoses accidentelles chez les consommateurs de drogues8.

Au Canada, la Colombie-Britannique a été durement éprouvée par une vague importante de décès provoqués par des surdoses de fentanyl. Le bureau du coroner de la Colombie-Britannique rapporte 371 décès pour les six premiers mois de 2016, une augmentation de 74 % par rapport à l’année précédente1. Malgré tous ces problèmes d’intoxication, aucun cas d’exposition professionnelle n’a été rapporté pour les ambulanciers, les premiers répondants et le personnel soignant de la province de la Colombie-Britannique13.

Effets du fentanyl 8

Le fentanyl est, à l’instar des autres opioïdes, un agent dépresseur du système nerveux central. Il provoque des étourdissements et de la somnolence, qui peuvent être accompagnés de nausées et de vomissements. Une dose suffisamment importante peut conduire au coma et au ralentissement de la respiration, voire à son arrêt, l’effet le plus redouté de ces drogues. Un signe fréquemment observé lors de la surdose d’opioïdes est la contraction des pupilles en « pointes d’épingle » (myosis).

Risque d’exposition

Voie respiratoire

La granulométrie du fentanyl sous forme poudreuse ou cristalline est habituellement supramicrométrique 8. Selon certains avis d’experts 10, 11, le fentanyl que l’on retrouve dans la rue ne se présente généralement pas sous la forme de fines particules rendant ainsi plutôt faible le risque d’en retrouver en suspension dans l’air. Outre les rares situations où les particules de fentanyl peuvent être mises en suspension dans l’air11, la voie respiratoire ne présente pas de danger pour les premiers répondants lors d’intervention de routine.

Voie cutanée

Le fentanyl sous forme liquide peut être absorbé par la peau, mais, pour ce faire, il nécessite un temps de contact continu de plusieurs minutes, voire de plusieurs heures.

Les formes granuleuses ne présentent pas vraiment de risque d’être absorbées par la peau 12.

Mesures préventives

  • Éviter de manipuler du matériel pouvant contenir du fentanyl.
  • En cas de contact avec la peau, nettoyer les zones concernées avec de l’eau et du savon. Les lingettes lave-mains ainsi que les solutions hydro-alcooliques (SHA) ne nettoient pas efficacement les mains lors de contact avec du fentanyl.
  • Enfiler les équipements de protection individuels (ÉPI) avant de pénétrer dans la zone contaminée. Les ÉPI recommandés sont présentés au tableau ci-dessous. Pour plus d’information concernant les méthodes pour mettre et retirer des ÉPI, veuillez consulter l'affiche  A70.
  • Retirer le client d’une zone contaminée avant de procéder à toute autre manœuvre.
  • Dans le cas où le client et ses vêtements peuvent avoir été contaminés, si possible, procéder comme suit après avoir retiré le client de la zone contaminée
    • Déshabiller complètement le client, en commençant par la tête
    • Disposer les vêtements contaminés dans des sacs de plastique
    • Habiller le client avec un survêtement ou une couverture
  • Informer le centre hospitalier qui va accueillir le client afin que le personnel puisse se protéger adéquatement, si nécessaire.
Équipements de protection individuelle (ÉPI) recommandés en fonction du niveau de risque d’exposition
Niveau de risqueFaibleMoyenÉlevé
Nature de l'exposition
  • Le patient présente des symptômes d’intoxication au fentanyl
  • Il peut y a voir un risque de contact avec la peau ou les yeux
  • Quantité : pour usage personnel
  • Conditions particulières favorisant la mise en suspension dans l’air des cristaux de fentanyl
  • Présence d’une quantité modérée de fentanyl excédant un usage personnel
  • Présence importante de fentanyl sous forme liquide ou solide
Caractéristiques du contaminant
  • Forme liée :
    comprimés, capsules, timbres
  • Forme libre :
    poudre, granule, liquide contenant fentanyl   
  • Forme libre :
    poudre, granule, liquide
  • Quantité importante de fentanyl pur sous forme de poudre, granule ou liquide (ex. : entreposage)
  • Laboratoire de production clandestin
Types d'intervention
  • Intervention d’ambulanciers auprès d’un patient visiblement intoxiqué
  • Accueil à l’urgence d’un patient lors d’une surdose
  • Déplacement de patients vers un endroit non contaminé et bien ventilé afin de prodiguer les soins nécessaires
  • Décontamination
  • Intervention effectuée par du personnel formé pour des interventions à risque élevé*
ÉPI
  • Port de deux paires de gants en nitrile, changés toutes les 30 à 60 minutes
  • Port de lunettes de protection avec coques latérales ou port de visière
  • Port de deux paires de gants en nitrile, changés toutes les 30 à 60 minutes
  • Port de lunettes de protection avec coques latérales ou port de visière
  • Appareil de protection respiratoire N-95
  • Vêtement ou blouse à manches longues
  • Lieu sécurisé : masque complet avec cartouche P100
  • Lieu non sécurisé : appareil de protection respiratoire autonome
  • Port de vêtement de protection
  • Se référer à la fiche technique du CDC/NIOSH3

 

* Ne pas intervenir dans des zones à risque élevé (ex. : laboratoires clandestins) sans avoir eu la formation nécessaire. Pour plus d’information, veuillez consulter la fiche technique produite par le CDC.

Références

  1. Bains, Camille. "B.C. Premier Calls For Federal Help As Drug Overdose Deaths Surge". The Huffington Post | 07/27/2016
  2. Radio-Canada. Toxicomanie : inquiétude autour du carfentanil, un sédatif pour éléphant. 10/09/2016
  3. Center for Disease Control and Prevention. Fentanyl : incapacitating agent
  4. The Justice Institute of British-Columbia. What is fentanyl?
  5. Service paramedic d’Ottawa. Fentanyl Training Bulletin
  6. Burke, Ashley, CBC News. Ottawa paramedics warned to wear masks over fear of powerful new drug
  7. Pfizer. Fiche de données de sécurité
  8. Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal. Prévenir l'exposition accidentelle au fentanyl pour les intervenants d'urgence
  9. NIOSH. Fentanyl: Preventing Occupational Exposure to Emergency Responder
  10. ACMT and AACT Position Statement: Preventing Occupational Fentanyl and Fentanyl Analog Exposure to Emergency Responders, 12/07/2017
  11. DRAFT (2017) – Fentanyl and First Responders: Q’s and A’s, Dr. Marcus Lem, Senior Medical Advisor, BC Centre of Disease Control
  12. New Brunswick Department of Health (Sept 27, 2017). Guidance on Personal Protective Equipment and Safety considerations for First Responders, First Receivers, Provincial Correctional Officers and Provincial sheriffs Dealing with Illicit Fentanyl. Retrieved on October 11, 2017
  13. BC Office of the Provincial Health Officer. (2017). Guidance statement regarding Personal Protective Equipment for Emergency Medical Services and Health Care Workers dealing with overdose victims. Office of the Provincial Health Officer: Victoria, British Columbia.
  14. The InterAgency Board for Equipment Standardization and Interoperability (IAB) (É-U). Recommendations on Selection and Use of Personal Protective Equipment and Decontamination Products for First Responders Against Exposure Hazards to Synthetic Opioids, Including Fentanyl and Fentanyl Analogues (août 2017)

Pour en savoir plus
Pour toute information sur ce dossier, contactez Sylvain LeQuoc.