Entretien préventif

Qu'est-ce que l'entretien préventif ?

L’entretien comprend l’ensemble des activités nécessaires pour maintenir en bon état de fonctionnement les équipements et les installations.

L’entretien préventif a pour but de prévenir la panne et les situations dangereuses, alors que l’entretien correctif s’effectue après la panne, l’incident ou l’accident, avec des conséquences parfois graves et onéreuses.

Quel est son lien avec la SST ?

L’entretien préventif permet, entre autres :

  • Une diminution des risques d’accident dans un milieu plus sécuritaire pour tous
  • La diminution des inconvénients liés à l’interruption de services
  • La prolongation de la vie des infrastructures et des équipements
  • Une meilleure connaissance de l’inventaire des infrastructures et de leur état réel, ce qui permet une meilleure planification des besoins
  • Une gestion du temps et une organisation du travail de l’équipe technique plus efficace

La plupart des établissements du secteur ont déjà des programmes d’entretien préventif en lien avec la mécanique des bâtiments et les équipements de diagnostic médicaux.

Toutefois, les outils de travail courants tels que les lits, les lève-personnes, les fauteuils gériatriques, les bains, les régulateurs de température de l’eau, les chariots, etc., sont rarement inclus dans ces programmes et ne sont pas toujours entretenus selon les recommandations des fabricants.

Comment optimiser le programme d'entretien préventif ?

Pour un programme d’entretien préventif optimal, réaliser les étapes suivantes :

1. Établir un état de situation

Dresser le portrait de l’état actuel de votre programme en vous assurant de lister les types d’équipements et de systèmes qui sont inclus. Puis, définir ceux à ajouter en fonction de l’analyse de l’état de la situation :

2. Dresser un inventaire

Pour chaque type d’équipement, dresser un inventaire précis. Puis, numéroter chaque équipement et cibler ses composantes critiques.

Pour chaque équipement et chaque système, produire une fiche indiquant les tâches d’entretien préventif à effectuer et les fréquences requises (ex. : vérification, nettoyage, ajustements, lubrification ou remplacement des pièces selon des normes de fonctionnement et d’usure, etc.).

3. Produire un calendrier

Estimer le temps requis pour l’exécution des tâches convenues. Préparer le calendrier des interventions et y affecter la main-d’œuvre nécessaire.

4. Opérationnaliser

Procéder à l’entretien préventif au moment préalablement identifié.

5. Tenir un registre

Constituer un registre historique d’entretien (correctif et préventif) par type d’équipement, par équipement, par service ou par installation.

6. Effectuer un suivi

Assurer le suivi du système : l’analyse périodique des registres permet de vérifier si l’entretien préventif a bien été effectué et si sa fréquence doit être révisée. Vérifier régulièrement l’état de la situation permet de déterminer si des éléments supplémentaires devraient être ajoutés au programme.

Trucs et astuces

  • Commencer par intervenir dans un service à la fois, ou sur un type d’équipements ou de système, afin d’obtenir des résultats immédiats et d’augmenter la crédibilité du programme.
  • Lors de l’ajout d’équipements au programme, s'assurer qu’ils soient en bon état. L’inventaire de ces équipements et leur numérotation, s'ils n'existent pas déjà, peuvent être accompagnés d’une première inspection qui générera les demandes de réparation nécessaires. Même si les tâches augmentent lors de l’implantation du système, les demandes de réparation ponctuelles diminueront une fois le système en place.

Articles

Pour plus d’information sur le sujet, consulter La gestion des équipements vers l’entretien préventif. Guide pour la PME (ASPHME, 2010).


Retourner au dossier Équipements