asstsas

Risques chimiques - Médicaments dangereux - CHI

Les médicaments utilisés pour traiter des cancers et d'autres maladies peuvent être dangereux pour les travailleurs du secteur de la santé et des services sociaux. Il existe une liste de ces médicaments qui est mise à jour périodiquement par le National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH).

À cet effet, le NIOSH a lancé une alerte en septembre 2004. Cette alerte recommandait des mesures de prévention plus rigoureuses pour la préparation des médicaments dangereux afin de réduire les risques pour la santé. Depuis, l'exposition aux médicaments dangereux préoccupe davantage les personnes qui manipulent ces produits et celles qui sont en contact avec ceux-ci. De plus, de nombreux acteurs en prévention se sont mobilisés autour de ce sujet.

Les mesures de prévention doivent être organisées de façon à couvrir toutes les étapes du circuit de ces médicaments dans l’établissement de santé (incluant le domicile), de la réception des produits à la gestion des déchets, en passant par les déversements accidentels. Elles doivent viser l’élimination sinon  la réduction des contacts possibles avec les produits. Les mesures techniques comme la préparation sous hotte chimique, les pratiques de travail qui minimisent les éclaboussures, le port d’équipement de protection individuelle, la surveillance environnementale et la formation du personnel sont autant de moyens à mettre en place pour assurer la sécurité de tous ceux qui sont en contact avec des médicaments dangereux.

Protection respiratoire en pharmacie

Il est admis qu’une protection respiratoire doit être portée lors du nettoyage de la hotte utilisée en pharmacie pour préparer les médicaments dangereux. Toute protection respiratoire doit être intégrée dans le programme de protection respiratoire de l’employeur et portée à la connaissance de l’administrateur du programme qui fait habituellement partie de l’équipe de prévention de l’établissement.

Par conséquent, le choix de la protection doit être entériné par l’administrateur, les situations de travail où on la porte bien définies, tout comme les règles pour la mettre et l’enlever, incluant  des bonnes pratiques pour son entretien, remplacement et nettoyage. Par ailleurs, chaque personne qui doit porter cette protection doit avoir reçu une formation à cet effet et avoir réussi les essais d’ajustement. Nous vous rappelons à cet égard que la réussite d’un test d’ajustement (fit test) avec un appareil n’est valable que pour ce dernier.  Il faut donc reprendre les essais d’ajustement quand on change de modèle ou de grandeur d’appareil respiratoire.

Dans ce dossier

Foire aux questions (FAQ)
Une foire aux questions pour répondre aux questions les plus fréquentes sur les médicaments dangereux.
 
Partage d'expériences
Quelques établissements ont conçu des procédures pour utiliser de façon sécuritaire les médicaments dangereux et ont accepté de partager leur documents.

Pour en savoir plus

Guide de prévention - Manipulation sécuritaire des médicaments dangereux [GP65]
Fruit de la collaboration de dix organismes, ce guide présente les recommandations pour la manipulation sécuritaire des médicaments dangereux.

Révision du guide 

Le groupe de travail pour réviser le Guide de prévention sur la manipulation sécuritaire des médicaments dangereux est maintenant créé. Il est constitué de : 
  • Guy Bertrand (conseiller à l’ASSTSAS) 
  • Sylvie Bédard (conseillère à l’ASSTSAS)
  • Jean-François Bussières (pharmacien à l’URPP et au CHUSJ)
  • Laure Chauchat (résidente en pharmacie à l’URPP)
  • Andréane Chevrette (assistante infirmière chef au CUSM et représentante de l’AQIO)
  • Gabrielle Ferland (pharmacienne au CHUS), Katia Gagnon (pharmacienne au CIUSSSEIM)
  • Annie Langlais (pharmacienne au CHU de Québec-UL et représentante de l’APES)
  • Geneviève Lepage (conseillère en soins spécialisés au CHU de Québec-UL)
  • Sossy Meguerdij (ATP au CIUSSNIM et représentante de l’AQATP)
  • Caroline Plante (conseillère en soins spécialisés au CHUSJ et membre du CEPSI)
  • Cynthia Tanguay (pharmacienne à l’URPP)

Mandat du groupe : procéder à la révision du guide en tenant compte de l’expertise des membres tout en s’assurant de répondre aux besoins de l’ensemble des secteurs du réseau de la santé. 

Échéancier : le comité prévoit compléter la révision du guide à l’automne et entend déposer une version pour pré-publication à la fin de l’automne 2017. 

The working group plans to translate the revised version and publish it on the ASSTSAS website in 2018.

 

 

 

 

 

 

Pour toute information sur notre offre de services, contactez le conseiller attitré à votre établissement ou la responsable du programme
Sylvie Bédard.

Filtrer par : Type de publications

Pages

-- -- -- -- -- -- -- -- --

Pages