asstsas

Risques chimiques - Amiante - CHI

Reconnue pour ses propriétés isolantes et ignifuges, l’amiante est aussi utilisée pour améliorer la solidité des matériaux comme le ciment et du plâtre.

On retrouve plusieurs types d’amiante au Québec : le chrysotile, l’amosite et crocidolite. Toutes les variétés d’amiante ont un effet cancérigène sur le corps humain et un risque important pour la santé lorsqu’elles sont inhalées.

Les obligations en matière d’amiante

Comme l’amiante constitue un grand danger pour la santé, la loi québécoise en SST stipule que l’employeur doit s’assurer que l’exposition de ses employés à des substances cancérogènes soit réduite au maximum. De nos jours, l’usage de l’amiante est restreint, mais il n’est pas interdit. On peut donc en trouver un peu partout et surtout, dans les vieux bâtiments. Pour des tâches risquant d’émettre des poussières d’amiante, on vérifiera la présence d’amiante et informer des travailleurs avant d’entreprendre les travaux.

L’âge de votre bâtiment compte.

Âge du bâtiment

Obligations de l’employeur

Construit avant le 15 février 1990

Il faudra vérifier la présence d’amiante dans les flocages et les calorifuges.

Construit entre le 15 février 1990 et le 20 mai 1999

Il faudra vérifier la présence d’amiante dans les calorifuges

Construit après le 20 mai 1999

La surveillance des matériaux est allégée, car l’installation de l’amiante friable aux flocages ou des calorifuges a été interdite.

La nouvelle législation accorde aux employeurs un délai jusqu’au 6 juin 2015 pour localiser et inspecter les flocages et les calorifuges.

Qu’est-ce que sont les flocages et les calorifuges?

Les flocages sont des matériaux pulvérisés sur certaines structures pour limiter la propagation des incendies ou pour insonoriser. Pour savoir si votre bâtiment en contient, consultez la documentation de construction ou effectuez des échantillonnages.

Les calorifuges sont utilisés pour isoler des conduites d’eau chaude, de vapeur ou autres. Ils se retrouvent habituellement dans des bâtiments comme des immeubles de bureaux, des hôpitaux et des écoles.

Prévenir les risques

Si on a des raisons de croire qu’il y a présence de flocages ou de calorifuges, on s’en remettra à une ressource compétente qui :

  • Repérer les matériaux ;
  • Identifier les matériaux abîmés ;
  • Réparer les dommages selon les exigences réglementaires (la Code de sécurité lors des travaux de construction);
  • Consigner au registre les informations applicables.

Par la suite, vous devrez surveiller l’intégrité des matériaux tous les 2 ans ou à la suite d’un incident (ex : dégât d’eau). Nous vous conseillons de conserver les résultats des analyses tout en décrivant les éléments vérifiés et réparés par date, lieu, par qui et ce qui a été fait ; tout cela en conformité avec la règlementation.

Pour en savoir plus

Pour toute information sur notre offre de services, contactez le conseiller attitré à votre établissement ou la responsable du programme Valérie Hensley.

Filtrer par : Type de publications

Pages

Pages

Activité de prévention

Sécurité lors des travaux d'amiante

Vous faites des travaux de construction ou de rénovation en présence de matériaux susceptibles de contenir de l'amiante ? Cette formation vous informe des risques et propose des méthodes de travail sécuritaires appropriées. Elle répond à la définition de la formation requise pour les travaux avec amiante dans le Code de sécurité de travaux de construction et le Règlement sur la santé et la sécurité du travail. 

En établissement
Lieu(x) et date(s)

Québec

  • 13 novembre 2018